News

7e édition du Carnaval ivoiro-antillais. Le maire Jean-Marc Yacé offre la fête aux populations de Cocody.

La Rédaction 1 mars 2019

7e édition du Carnaval ivoiro-antillais.

Le maire Jean-Marc Yacé offre la fête aux populations de Cocody.

Investi Maire de la commune de Cocody en fin d’année dernière, Jean-Marc Yacé est depuis lors à la tâche. Renforçant chaque jour sa proximité avec ses concitoyens, il vient de leur offrir la célébration de la 7e édition du carnaval ivoiro-antillais qui se déroulera les 1ers et 2 mars 2019 dans le village de Blockauss. L’événement verra la participation d’une forte délégation antillaise venue pour certains, participer au raffermissement des liens et pour d’autres, faire un pèlerinage en terre ancestrale. La première journée sera dédiée à la culture et le deuxième jour, au carnaval proprement dit avec  les déguisements, le port des tenues traditionnelles, la prestation de compagnies culturelles antillaises et le bal poussière.

Pour M. Jean Philippe Nilor, député, conseiller territorial de Martinique et chef de délégation, ce carnaval se situe dans le cadre d’un échange culturel entre la Martinique et la Côte d’Ivoire. «C’est très symbolique car pour beaucoup d’entre nous, c’est la première fois que nous mettons les pieds sur le sol africain, sur le sol de nos ancêtres. C’est en quelque sorte un retour aux sources pour nous», a soutenu le parlementaire qui espère une amélioration des relations entre les antillais et les africains. «Nous sommes à Abidjan pour célébrer le carnaval mais au-delà pour célébrer l’unité de tous les afro descendants et leur reconnaissance vis-à-vis de l’Afrique», a-t-il ajouté indiquant que l’heure est venue de construire ce rapprochement entre deux peuples à travers la coopération afin de bâtir un avenir beaucoup plus radieux.

Le maire de Cocody, Jean-Marc Yacé, n’a pas caché sa joie d’accueillir cet événement et ses frères antillais. A l’endroit de ces derniers, il  dira que les portes de sa cité leur sont grandement ouvertes afin de marquer ainsi leur retour aux sources. «Nous allons rapprocher d’avantage les différents pays. Nous allons faire en sorte que toutes les communes puissent avoir contact avec cette délégation afin de renouveler cette action»,  a assuré l’élu municipal.

 

 

Laissez un commentaire