News

Carnaval de Cocody. Folle ambiance ivoiro-antillaise dans la commune pendant 2 jours

La Rédaction 19 février 2020

Carnaval de Cocody

Folle ambiance ivoiro-antillaise dans la commune pendant 2 jours

Ambiance carnavalesque que celle vécue le week-end dernier par les populations de Cocody. Et cela, à l’occasion de l’édition 2020 du Carnaval ivoiro-antillais de ladite commune qui a vu débarquer en début de semaine dernière, une délégation antillaise forte de 90 personnes.

Celle-ci fut d’ailleurs accueillie en grandes pompes, vendredi dernier,- dans la pure tradition Atchan-, à l’entrée du village de Blockhaus, par la chefferie locale, précédée par les danses des groupes de générations  qui ont arraché des pas bien exécutés au maire Jean-Marc Yacé.

Dans son allocution, le premier magistrat de la cité indiquera entre autres que la tenue du carnaval de Cocody participe du devoir des autorités municipales d’animer la cité en activant le levier culturel si riche de sa diversité et bénéfique aux opérateurs économiques et aux populations en général.

C’est pourquoi, poursuivra le maire, l’actuel conseil municipal se donnera les moyens de faire mieux chaque année, de façon à asseoir définitivement le prestige du carnaval de Cocody.

A l’endroit des participants antillais, le maire Jean-Marc Yacé se réjouira de la coopération fructueuse entre les deux blocs culturels, qui selon lui, aura permis cette plongée culturelle africaine.

Puis c’est le village du carnaval, logé en bordure de la lagune, qui accueillit tout ce beau monde, poursuivant ainsi  l’ambiance féerique.

Le lendemain, c’est une grande procession,- joyeuse et fort colorée avec notamment les danseuses du groupe  » Mulato » , des jongleurs et une fanfare bien inspirée-, qui partit de l’hôtel communal pour joindre Blockhaus après avoir fait la ceinture passant par la tour Golem et les locaux de la Banque mondiale.

Notons que le maire Jean-Marc Yacé et son épouse ouvraient la procession.

Tout au long du trajet, les populations de Cocody ont pu apprécier les belles tenues et la grâce des danseuses du groupe « Mulato », mais également la joie de vivre de la délégation antillaise qui à l’occasion, s’est totalement lâché.

Des invités qui, pour cette seconde journée festive, ont pu se délecter des prestations respectives du N’goron de Boundiali, le Goli du centre et des virtuoses atchans de la génération au pouvoir à Blockhaus. En somme toute une symbolique de l’union des ivoiriens ainsi mise en lumière par les organisateurs du carnaval ivoiro-antillaise de Cocody.

Bien d’autres partitions artistiques continueront d’animer le village du carnaval jusqu’à la fermeture de celui-ci.

Le soir, c’est un dîner d’au-revoir, offert par le maire de Cocody, aux antillais, qui bouclera le séjour de ces derniers sur la terre de leurs ancêtres venus, rappelons-le, d’Afrique.

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire