News

Transport communal et inter-urbain. La recette du maire de Cocody pour pacifier et fluidifier le milieu

La Rédaction 18 novembre 2019

Transport communal et inter-urbain.

La recette du maire de Cocody pour pacifier et fluidifier  le milieu

 

La question du phénomène des gnambros,-ces auxiliaires du transport urbain impliqués régulièrement dans les actions de violence dans le milieu-, continue d’alimenter les débats.

En témoigne l’émission télévisée « le débat » de RTI 1, enregistrée mardi dernier et consacrée au sujet.

Au rang des invités du journaliste Lassiné Fofana, figurait Jean-Marc Yacé, le maire de Cocody, par ailleurs vice-président de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (Uvicoci) qui a livré son approche du traitement du phénomène gnambros par les élus locaux.

Celle-ci tient en trois axes.

Premièrement, organiser le secteur en supprimant les gares anarchiques des taxis communaux et inter-urbains pour ne conserver que deux têtes de pont. Cela, expliquera Jean-Marc Yacé, pour assurer une plus grande fluidité du transport communal. Un appui des autorités étatiques aux polices municipales à l’effet d’accroître leurs moyens d’action, aideront selon le maire, à maintenir la sécurité sur les sites déguerpis.

Dans le même élan, l’élu municipal suggère la reconversion des gnambros en conducteurs et autres acteurs du transport. En ce sens, des mesures incitatives à l’acquisition du permis de conduire et des véhicules de transport sont à encourager.

Dernier axe, actionner la Sotra afin de renforcer ses différentes lignes de desserte pour juguler le flux quotidien de passagers abidjanais. Aussi le maire saisira-t-il l’occasion pour revenir sur l’expérience fructueuse des wibus à Cocody saluée d’ailleurs vivement sur le plateau, par le représentant du Ministre du transport.

Les échanges qui ont suivi ont permis au maire Jean-Marc Yacé de lever les quelques zones d’ombre qui pouvaient subsister. Au total, ce fut un débat fort enrichissant.

Notons que l’émission sera diffusée mardi prochain sur les antennes de la RTI 1.

 

Laissez un commentaire